Ouvrage

La Légende de la Mort

chez les Bretons armoricains

Contes

Préface par Dominique Besançon

“Œuvre prodigieuse et définitive”, La Légende de la Mort reste à ce jour le travail de collectage le plus complet de toutes les traditions, légendes, contes, dictons, superstitions et croyances sur la Mort jamais effectué en Bretagne.
Comme le note Claude Seignolle dans la préface d’une précédente édition, “nombreux étaient les chercheurs, patients et attentifs à l’âme bretonne, qui puisèrent à pleins carnets dans la connaissance populaire : La Villemarqué, Souvestre, Sébillot, Luzel, Le Braz enfin… On pouvait alors trouver dans les villages une profusion de sachants qui propageaient, de bouche à oreille, de pures connaissances venues des temps celtiques, à la trame encore intacte malgré les interprétations et les déviations apportées par la religion chrétienne”.
Cet ouvrage, fondateur des littératures de l’imaginaire, en est le plus convaincant témoignage.
Enfin, cette édition est complétée par l’indispensable appareil critique du grand spécialiste, Georges Dottin, qui y compare l’ensemble de ces traditions avec leurs pendants dans les cultures des différents pays celtiques.

Détails de l'ouvrage

Réf. : 9782843626807
Prix éditeur : 27,00
540 pages
Dimensions : 15 × 23 cm
Reliure : Broché

Anatole Le Braz

Né dans une famille d'instituteurs publics, apôtre de l'idéal républicain, le collecteur de La Légende de la Mort a également été le disciple d'Ernest Renan et de François-Marie Luzel, l'ami de Lucien Herr, de Victor Basch, de Maxime Maufra, de John Millington Synge ainsi que du Président irlandais, Douglas Hyde. Conférencier de l'Alliance française aux États-Unis et au Canada, il s'est insurgé très tôt contre la politique d'étouffement de la langue bretonne. Féministe convaincu, véritable père fondateur du Mouvement breton dès 1898, il a toujours privilégié la plus large ouverture possible sur le monde, conjuguée à l'obsession constante de l'Au-delà et de l'Ailleurs.

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume