Ouvrage

Contes retrouvés (2 tomes)

Textes réunis et présentés par Françoise Morvan
Co-édition : Presses Universitaires de Rennes

    Après avoir recueilli une centaine de manuscrits de théâtre populaire breton et rédigé ces Lettres de mission que l’on peut lire à la fin de son Journal de route, Luzel tente en vain d’obtenir une nouvelle mission pour achever et publier sa collecte de chansons. Le terrain est déjà occupé par le vicomte Théodore Hersart de La Villemarqué qui, avec son Barzaz Breiz, a donné ce qui semble bien à tout jamais devoir rester le maître livre de la chanson populaire bretonne. Il ne lui reste plus qu’à s’inventer un domaine de recherches.
    À la Noël de 1868, lorsqu’il reçoit Marguerite Philippe, une mendiante que sa sœur Perrine a découverte parce qu’elle possède le don très rare de pouvoir à la fois conter et chanter, et d’exceller comme conteuse et comme chanteuse, il est bien loin d’imaginer que s’ouvre pour lui l’ère du conte : une ère qui ne s’achèvera qu’avec sa mort, et qui se poursuit pour nous aussi par cette édition, un siècle après, de tous ces contes qu’il a recueillis, traduits, publiés parfois en revue, sans jamais pouvoir les éditer comme il l’aurait voulu.
     À présent célèbre surtout pour ce qu’on appelle les "contes de Luzel", il a dû attendre la fin de sa vie pour pouvoir publier, en 1881 et 1887, ses Légendes chrétiennes et ses Contes populaires de la Basse-Bretagne. Encore l’éditeur l’a-t-il obligé à sacrifier bon nombre de textes déjà publiés, soit parce qu’ils étaient trop proches d’autres versions retenues, soit parce qu’ils étaient trop originaux. Ce sont ces contes oubliés au fil des années en diverses revues, que nous donnons dans ces deux volumes de Contes retrouvés.
    Le premier tome nous ramène à l’origine de la recherche, et rassemble les grands contes merveilleux des années 1868 et 1869, des textes soigneusement travaillés, parfois annotés par divers collaborateurs, et qui restent des pièces maîtresses de sa récolte.

Françoise Morvan

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-321-9
Prix éditeur : 40,00
262 et 416 pages
Dimensions : 13 × 20 cm
Reliure : Broché

En stock

François-Marie Luzel

Né au manoir de Keramborn, François-Marie LUZEL se prend très tôt de passion pour le théâtre populaire joué depuis des siècles dans son Trégor natal. Ayant édité le 'mystère' de Sainte Tryphine et le roi Arthur, il obtient en 1864, grâce à l'intervention de Renan, une mission qui l'amène peu à peu à collecter l'essentiel du patrimoine de la littérature populaire bretonne, aussi bien dans le domaine du conte que du théâtre ou de la chanson : ainsi peut-il dire avoir fait pour la Bretagne ce que les frères Grimm ont fait pour l'Allemagne. Encore en bonne partie inédite, cette 'uvre d'une ampleur peu commune est à redécouvrir

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume