Ouvrage

Contes bretons

Texte établi et présenté par Françoise Morvan
Co-édition : Presses Universitaires de Rennes

    Le volume de Contes bretons publié par François-Marie Luzel en 1870 à trois cents exemplaires était devenu tout à fait introuvable depuis près d’un siècle. Il s’agit pourtant de son premier recueil de contes, et de l’un des deux ou trois recueils qui ouvrirent ce qu’on appelle l’âge d’or du conte en France, un recueil passionnant parce que Luzel le donne au lecteur comme un essai, posant les problèmes de méthode qu’il avait découverts en même temps que la prodigieuse richesse de ce domaine du conte, jusqu’alors inexploré.
    Aux six contes choisis parmi les cent vingt recueillis en quelques mois (trois d’entre eux donnés en version bilingue) nous avons adjoint les Lettres de mission par lesquelles Luzel rend compte de ses recherches : parcourant la Bretagne à pied pour écouter les conteurs, il nous invite à entrer dans le domaine du conte, celui des mendiantes, des sabotiers, des laboureurs de terre dont il nous permet d’entendre la voix.
    Avec ce premier volume s’ouvre l’édition en sept tomes des contes inédits de Luzel. Françoise Morvan qui les a rassemblés donne à la fin de ce recueil inaugural un essai qui constitue à la fois la première étude sur le travail de Luzel collecteur de contes et une nouvelle approche d’une œuvre encore à explorer : sept tomes, près de deux cents contes, un trésor perdu, un peu de la mémoire d’un peuple.

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-90802-133-1
Prix éditeur : 17,00
216 pages
Dimensions : 13 × 20 cm
Reliure : Broché

Rupture de stock

François-Marie Luzel

Né au manoir de Keramborn, François-Marie LUZEL se prend très tôt de passion pour le théâtre populaire joué depuis des siècles dans son Trégor natal. Ayant édité le 'mystère' de Sainte Tryphine et le roi Arthur, il obtient en 1864, grâce à l'intervention de Renan, une mission qui l'amène peu à peu à collecter l'essentiel du patrimoine de la littérature populaire bretonne, aussi bien dans le domaine du conte que du théâtre ou de la chanson : ainsi peut-il dire avoir fait pour la Bretagne ce que les frères Grimm ont fait pour l'Allemagne. Encore en bonne partie inédite, cette 'uvre d'une ampleur peu commune est à redécouvrir

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume