Ouvrage

Islande, entre feu et glace

    “L’Islande m’a offert tout ce que j’aime en photographie : des lumières subtiles, des ciels d’une richesse inouïe avec cette pureté qui n’existe que dans les mondes du nord, des paysages grandioses, presque inquiétants, paysages de début ou de fin du monde…”
    Jean Hervoche rêvait à l’Islande depuis des années. Adolescent, déjà, il imaginait cette île presque ronde, perdue au milieu de la mer, entre l’Écosse et l’Amérique, couverte de glace en hiver, dure, hostile, inaccessible…
    Le rêve se réalisa. Après avoir exploré les paysages de Bretagne, d’Irlande puis d’Écosse, il décida de partir en Islande. Il y séjourna à deux reprises, en automne puis en hiver. Le premier séjour lui permit de visiter les grands sites, loin de l’agitation touristique de la courte saison estivale. Dans le cours de l’hiver 2000, accompagné par un guide, il pénètre au cœur de l’Islande, dans le massif de Landmannalaugar. Cet univers immaculé et vide le fascine. Mais comment photographier le néant ? “Je n’avais jamais été confronté à une telle difficulté. Soudain, le soleil apparaît au travers des nuées, peuplant tout ce vide de grandes silhouettes blanches. Alchimie de la lumière. Nous sommes en pleine féerie, pour un bref instant. Le temps de prendre trois clichés et tout se referme… Grâce au ciel, j’étais là pour voir et photographier cet unique instant de beauté…” Dans ce livre, Jean Hervoche utilise toute la force et les ressources de la photographie en noir et blanc pour nous faire partager son émotion devant le spectacle d’un monde de glace et de feu, de lave et de cendres.

(Design de l'ouvrage : Studio Paola Fava Design)

 

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-144-5
Prix éditeur : 26,50
98 pages
Dimensions : 23 × 22 cm
Reliure : Broché

En stock

Jean Hervoche

Le paysage occupe une large place dans le travail photographique de Jean Hervoche. Il y recherche les images intemporelles et dépouillées où la présence de l'homme s'inscrit parfois comme " des signes compatibles avec ceux du paysage qui leur sert de trame.
Jean Hervoche ressent comme une nécessité les grands espaces naturels du nord de l'Europe qui ont su préserver leur identité.
L'atmosphère et la solitude des pays celtes le fascinent et c'est en automne et en hiver qu'il aime parcourir les terres d'Écosse et d'Irlande dont il traque inlassablement, comme en Bretagne, les lumières fugitives qui viennent révéler, un bref instant, la beauté latente des choses'
Le travail de Jean Hervoche sur les 'Mondes du nord' a donné lieu à de nombreuses exposition et ses photographies sont acquises dans des collections publiques et privées. Il a publié, chez le même éditeur : Îles, avec Philippe Le Guillou et Écosse, le pays derrière les noms, avec Kenneth White. Chez d'autres éditeurs : Bretagne, espaces et solitude (Jean Picollec), Un donjon et l'Océan, La Bretagne de Chateaubriand et Écosse, Higlands & Islands, (Artus), Bretagne, entre vent et amers (Apogée), et Saetas (Dana). Aux éditions Christian Pirot, dans la collection 'Maison d'écrivain', il a réalisé les photographies des ouvrages consacrés aux écrivains bretons : Louis Guilloux, Chateaubriand, Ernest Renan et Xavier Grall.

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume