Ouvrage

Le Manoir hanté de Crec'h ar Vran

Anthologie proposée par
Cette anthologie se propose d’évoquer à travers neuf nouvelles — quatre d’origine britannique et cinq françaises —, une première époque des détectives des Ténèbres, allant de 1838 à 1910, où s’illustrent en particulier victoriens et tenants du spiritisme.
Les détectives des Ténèbres n’ont pas toujours eu l’image qui les consacre aujourd’hui, celle de spécialistes de l’occulte agissant en vrais professionnels. Au début, le rôle était dévolu à des hommes en charge d’un savoir scientifique susceptible d’expliquer l’inexplicable. Apparurent alors les « médecins détectives » dont l’archétype est le Dr Hesselius de Sheridan Le Fanu. Sa nouvelle « Le Thé vert » figure ici dans la première traduction française de 1944, jamais reprise depuis. Ce texte emblématique est devancé par « Un spectre envahissant » et le « Le Chien spectral » du précurseur Samuel Warren. Son Docteur*** se frotte avec méfiance au surnaturel, tout comme le Dr Halifax de L.T. Meade et Clifford Halifax, héros de L’Œil dans les ténèbres.
Les premiers détectives des Ténèbres français naissent du spiritisme, à la mode en ce début de xxe siècle. Occultiste respecté, le Dr Heurtault d’Antoine Wylm est l’indispensable chaînon entre les « médecins détectives » et les « enquêteurs spirites ». Ses rivaux sont confrontés à un fantôme boiteux (le Dr Fulgence Raymond, de Jean Joseph-Renaud), une criminelle astrale (M. Benoît Chauvat, du même Joseph-Renaud), une vengeance de l’au-delà (Sâr Dubnotal), et une jeune vampire (Grand Pierre, de Jean Bouvier).

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-386-8
Prix éditeur : 19,25
384 pages
Dimensions : 140 × 240 cm
Reliure : Broché

En stock

François Ducos

 

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume