Ouvrage

Jules Verne, cent ans après

Sous la direction de Jean-Pierre Picot et Christian Robin

Il faut se méfier des commémorations. 2005, l’année du centenaire de sa mort, va-t-elle valoir à l’auteur de Vingt Mille Lieues sous les mers le cortège habituel de médiatisations intéressées, de tentatives de récupération idéologique tous azimuts, de cavalcades et de spectacles de cirque analphabètes ? Ou bien permettra-t-on d’inviter le public à lire les textes de celui qui est, fondamentalement, un écrivain véritable ? Va-t-on se servir de Jules Verne, ou va-t-on essayer de le servir ?
Le présent ouvrage rassemble les communications présentées du 2 au 12 août 2004 au Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, et dont les auteurs, d’horizons divers, ont en commun d’aimer Jules Verne et de vouloir le débarrasser de nombre de ces mythes tenaces qui continuent de s’attacher à son image. Verne au théâtre, Verne et la presse, Verne et la science-fiction, mais aussi les visages de la Chine, de l’Afrique, de l’Amérique — son pays d’adoption post-mortem — tels qu’ils sont donnés à voir dans ses Voyages extraordinaires, voilà quelques-uns des aspects de cette œuvre multiforme et chamarrée qui sont ici étudiés. Mais un écrivain est aussi un homme qui ré-écrit, et qui est lui-même ré-écrit par ses successeurs : on ne peut parler de Verne sans envisager sa relation à Poe ou à Baudelaire ; de même, la filiation vernienne décelable chez un Lovecraft ou chez un Pérec permet à rebours de mieux saisir l’originalité de cet écrivain.

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-277-8
Prix éditeur : 23,00
496 pages
Dimensions : 14 × 24 cm
Reliure : Broché

En stock

Colloque de Cerisy

 

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume