Ouvrage

La Veuve des Highlands

Et autres contes surnaturels

Contes

Avant propos de Xavier Legrand-Ferronnière, Michel Meurger
Traduit de l'anglais par Defauconpret, A. Montémont, J. Cohen, Anne-Sylvie Homassel

  La Veuve des Highlands et autres contes surnaturels nous offre une vision peu connue de Walter Scott, celle de l’un des fondateurs du conte fantastique en Angleterre. Célèbre pour ses Waverley Novels et référence obligée de l’essor du roman historique en Europe, Scott n’en a pas moins abordé le surnaturel et le merveilleux tout au long de sa carrière. Héritier des recherches folkloriques allemandes initiées par Musaüs et plus tard par les frères Grimm, Scott s’est intéressé très tôt aux traditions populaires écossaises. C’est dans ce fonds, peuplé de fantômes, de goblins, de sorcières et de fées, d’une incroyable richesse, que Scott a puisé son inspiration pour écrire les contes que nous proposons — dont deux inédits — replacés pour la première fois dans leur contexte à la fois littéraire, historique et folklorique.
Ce recueil démontre que l’œuvre fantastique de Scott représente le trait d’union entre le romantisme allemand de Bürger et Gœthe et le fantastique anglo-normand issue des traditions populaires, à l’écart de l’influence d’Hoffmann à qui le romantisme français doit tant.

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-039-6
Prix éditeur : 19,50
286 pages
Dimensions : 14 × 24 cm
Reliure : Broché

En stock

Walter Scott

Destiné à une carrière d'avocat comme son père, il fut nommé magistrat en 1806. Sa passion pour les traditions écossaises le conduisit à publier des recueils de poésies et de ballades des Borders (au sud de l'Écosse). Il en tira des poèmes narratifs qui connurent un succès retentissant (1805-1815). Il aborda ensuite le roman historique (Waverley, 1814) qui lui donna une notoriété internationale. Alors que son 'uvre connaît aujourd'hui un regain d'intérêt en Écosse, Scott n'est lu en France que pour ses romans " anglais ", maintes fois adaptés au cinéma : Rob Roy, Ivanhoë ou Quentin Durward.

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume