Ouvrage

Ma Femme est une sorcière

Roman

Traduit de l'anglais
Complété par Norman Matson - Postface de Remy Gallart

T. Wallace Wooly Jr, hypocrite et prétentieux homme d’affaires aux revenus confortables, est une figure respectable de Warburton, petite ville de l’État de New York. Veuf et père d’une fille unique, il a un faible pour sa blonde secrétaire. Ces sentiments, heureusement réciproques, sont sur le point d’être avoués lorsque M. Wooly, que les incendies fascinent, sauve d’un hôtel en flammes une étrange jeune femme nue. En quelques jours, Jennifer Broome va bouleverser sa vie pour le pire. Partagé d’emblée entre le dégoût et l’attirance, M. Wooly épouse Jennifer, au grand désespoir de sa secrétaire — et de tous ses proches. Il découvre bientôt ce dont sa femme est capable : commerce étrange avec les animaux, don de double vue, ensorcellements divers, incendies… C’est vers le désordre, l’anarchie… bref, l’enfer que la féline Jennifer cherche à l’attirer !
À l’origine du film de René Clair et de la célèbre série Ma sorcière bien-aimée, voici pour la première fois en version complète et non expurgée Ma femme est une sorcière, dans toute sa perverse et diabolique splendeur…

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-266-2
Prix éditeur : 18,25
256 pages
Dimensions : 14 × 24 cm
Reliure : Broché

En stock

Thorne Smith

 Né en 1892 dans une famille de militaires, Thorne Smith commence sa carrière d’écrivain à la fin de la Première Guerre mondiale dans Broadside, une gazette destinée aux soldats. Dans une série de courts textes humoristique, son personnage de recrue maladroite, nommé Biltmore Oswald, obtient un immense succès public. Smith cultive avec un art grandissant ce mélange d’absurde, de fantastique, de critique sociale et de mélancolie urbaine qui n’appartient qu’à lui
Il est emporté par un infarctus en 1934, sans avoir pu terminer son tout dernier roman, Ma femme est une sorcière (The Passionate Witch), lequel, achevé par Norman H. Matson, est publié en 1941 et brillamment adapté au cinéma par René Clair en 1942.

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume