Ouvrage

L'Enfant du 8 mai chausse du 45

Roman

Prix du 1er roman de la ville de Chambéry

Me prénommer Marcel-Hans ! D’emblée, mes parents ont fait très fort. Mais, lorsqu’on en connaît la raison, on ne peut qu’apprécier.
Ah, oui, je précise : ils sont tous deux… de sexe masculin. Deux hommes, profondément meurtris par la Seconde Guerre mondiale, recroquevillés dans leur petite maison, la dernière du village.
Je n’ai pas souffert, outre mesure, de cette singulière situation. Je les aime et ils m’ont donné de la bonne intelligence. Et puis, il y avait Isabelle ; tout du moins le portrait d’Isabelle.
Comme je les quittais pour prendre mon envol, ils m’ont transmis ce message, à colporter à mon tour : “Tu diras aux gens, c’est la paix, le plus important !”
Alors, je suis entré dans un nouvel univers, bétonné celui-là, triste en apparence. Là, j’ai rencontré Moussa, et Liane et Nina…
À partir de là, tout s’est emballé…
Fable moderne, rompant avec la sinistrose ambiante et le narcissisme, L’Enfant du 8 mai chausse du 45 apporte chaleur, bouffées d’oxygène, et ouvre sur l’altérité. À l’opposé du nihilisme et de la sophistique qui tendraient à démontrer qu’il est vain d’essayer de changer, cette fiction est un appel aux initiatives individuelles et collectives pour se défaire de l’orgueil et de la vanité et pour la construction d’un autre monde.

Détails de l'ouvrage

Réf. : ISBN 2-84362-163-1
Prix éditeur : 16,75
192 pages
Dimensions : 14 × 24 cm
Reliure : Broché

En stock

Pierrick Le Noane

Pierrick Le Noane est enseignant et habite actuellement Pordic, dans les Côtes-d'Armor. Il a fait ses premiers pas dans l'écriture avec le théâtre pour enfants, puis pour adultes. Très engagé dans la vie associative, il aspire, comme tant d'autres, à l'émergence d'un nouvel humanisme, universel, mais respectueux des racines de chacun, et dépouillé de tout bellicisme. L'Enfant du 8 mai chausse du 45 est son premier roman.

© 1989 – 2021 Éditions Terre de Brume