Histoire naturelle des Dragons

Disponible

264 PAGES • 14 X 24 CM
ISBN 2-84362-292-1
Prix: 18.75 €

 

  Histoire naturelle des Dragons
Essai

Michel MEURGER
Préfacé par Jean Céard

    Pour la première fois, un ouvrage quitte les sentiers battus de l’approche symbolique et mythique des dragons pour se livrer à une analyse détaillée du courant naturaliste qui, depuis la Renaissance, s’efforçait d’appréhender le reptile ailé comme une créature réelle, menant une existence discrète à l’abri de certains massifs européens.
    Histoire naturelle des dragons suit les évolutions de l’animal conjectural à l’intérieur d’un espace à caractère scientifique. À la recherche de pièces à conviction, les érudits s’aventurent dans les mondes souterrains de la Suisse et de l’Autriche. Les grands ossements exhumés serviront de matériaux probatoires à la thèse de la réalité des dragons. Dans le cadre d’une littérature spécifique, les experts prennent parti, visant à maintenir la créature à l’intérieur du champ spéculatif ou à l’en expulser. Les récits de rencontres des montagnards avec toute une ménagerie écailleuse continuent de s’accumuler. Au Siècle des lumières, des savants comme Johann Jacob Scheuchzer soutiennent encore la naturalité du dragon, au nom de leur tentative de compromis entre tradition et innovation. Durant le siècle suivant, des individus persistent à traquer le modèle vivant de la bête légendaire dans les solitudes de Suède ou de Russie. La jeune paléontologie permet à certains vulgarisateurs de renouveler les définitions du dragon, tandis que sous la forme amoindrie d’un lézard énigmatique, le saurien fabuleux se maintient jusqu’à nos jours dans les cultures montagnardes.
    Histoire naturelle des dragons exhume un pan oublié de la découverte de l’espace européen.



 
Michel MEURGER  Michel MEURGER

Depuis plus d’une vingtaine d’années, Michel Meurger, essayiste et critique, poursuit ses travaux rédigés en trois langues européennes sur les interférences entre Nature et Culture, savoir positif et constructions imaginaires. Après Histoire naturelle des dragons (Terre de Brume, 2001), consacré à une étude des processus de rationalisation d’une créature imaginaire et du courant naturaliste qui, du XVIe au XVIIIe siècle, localisait le dragon dans les Alpes européennes, Michel Meurger examine dans son ouvrage Gilles de Rais et la littérature la transformation d’une figure historique en personnage littéraire. À partir des données des procès de 1440, présentant ce baron de Bretagne et ancien compagnon de Jeanne d’Arc comme un sodomite, infanticide et invocateur des démons, les romanciers ont exécuté une tapisserie de haute lice, puisant leurs vives couleurs dans les pamphlets révolutionnaires, le roman gothique, les narrations romantiques et décadentes. Drapé dans les plis noirs et rouges d’un Moyen-Âge à sa mesure, au terme de cette évolution, Gilles de Rais est devenu un grand mythe français.

Gilles de Rais et la littérature

Gilles de Rais et la littérature

18.50 €