Peste noire (La)

Disponible

232 PAGES • 14 X 24 CM
ISBN 2-84362-098-8
Prix: 18.50 €

 

  Peste noire (La)
Roman

William Owen ROBERTS
Traduit de l'anglais par Marie-Thérèse Castay

    1347, la Grande Peste ravage l’Europe.
    Au milieu de ce monde en proie à l’anarchie et à la mort, Salah Ibn al Khatib traverse les pays et la vie des hommes, depuis l’atmosphère raffinée de la madrassa du Caire jusqu’au monde rude et grossier d’un village du Nord du pays de Galles. Il côtoiera des univers aussi différents que la cour des Papes d’Avignon, celle des rois de France ou le monde des brigands et des prostituées de France ou d’Italie.
    Mais, à travers cette époque apocalyptique, on voit déjà transparaître une certaine vision prophétique de l’Histoire de l’Europe moderne, avec l’inévitable dualité capitalisme/marxisme ainsi que la persistance de la guerre.
    De cet iconoclaste empilage, ne survit qu’une seule vraie valeur : celle de la fraternité humaine au-delà des races et des religions, symbolisée par la rencontre entre Salah l’Infidèle et Eynon Fychan, le lépreux.
    La Peste noire
est un roman visionnaire et humaniste.


 
William Owen ROBERTS  William Owen ROBERTS
Né(e) en 1960

Originaire du Nord du pays de Galles, il vit aujourd’hui à Cardiff. Scénariste pour la télévision, d’abord à HTV puis à Channel 4, il se consacre aujourd’hui presque exclusivement à l’écriture. Après avoir écrit pour le théâtre, c’est son premier roman, Bingo !, qui le fait connaître comme un auteur de tout premier plan qui bouscule, par l’usage de techniques narratives novatrices, la tradition du roman en langue galloise. Il s’impose deux ans plus tard avec Y Pla, bientôt traduit en anglais (Pestilence), roman post-moderne unanimement salué comme un chef-d’œuvre et présenté aujourd’hui au public français. William Owen Roberts est un jeune auteur qui s’est d’emblée imposé comme un écrivain de tout premier plan sachant donner à son œuvre profondément ancrée dans la culture et la société galloises une véritable dimension européenne et universelle.